DERNIER ALBUM

Découvrez dès maintenant les extraits du dernier album de Clarika

La Tournure des choses

La fille, tu sais

Moi en mieux

Ça s’peut pas

Joker

J’attendrai pas cent ans

Comme une petite nièce de Souchon, Clarika déballe un sens de l’écriture agile
Inrockuptibles
Clarika a du savoir-faire
L'express
Un grand disque
L'express
Cette femme a le talent de l’autodérision
France Inter
Clarika chante vrai
Télérama (4 clés)
Bravo madame
Francofans
Clarika - L'inaperçue
Clarika - Les beaux jours
ACOUSTIC l'intégrale avec CLARIKA  / TV5MONDE
Clarika - Je suis Mille - Live @ Le Pont des Artistes
Clarika chante "Rien de nous" en version acoustique pour concertlive.fr
Clarika en concert à la fête de l'Huma
Clarika - Je Ne Te Dirai Pas - Clip Officiel
CLARIKA & NADÉAH - Song I Just Wrote
Clarika - Ne me demande pas
Clarika - Bien Mérité
CLARIKA & Jeanne CHERHAL - Le cake d' amour ( Peau d' âne )
Luce et Clarika - Les Garçons dans les vestiaires
Clarika - Beau comme un garçon
Entre Vues 1995 - Clarika
Clarika - Dans les cabines d'essayage
Clarika - Défi N°5 Majorette
Clarika - Moi en mieux
Clarika et B. Lavilliers - Non ça s'peut pas.mp4
Clarika en concert chez Lorette (1/2)
Joker - Clarika

CLARIKA

« Je suis l’ingénue, la guerrière, je suis la douceur, la colère… » Comme dans les paroles de « Je Suis Mille », une de ses nouvelles chansons, Clarika a toujours présenté mille facettes, mille fossettes. On l’a connue voyeuse dans le vestiaire des garçons ou experte des cabines d’essayage, amoureuse en transit et menteuse malicieuse, belle à se damner et rebelle à l’hyménée, fille et femme, bad et oualou, en mieux et en pire, mais toujours pour le meilleur. De quoi faire battre son cœur…

Justement, c’est le titre et le sujet de ce nouvel album. Un disque à la fois singulier et familier, intime et universel, qui évoque, entre douceur et douleur, le thème de la séparation. Une séparation amoureuse et artistique d’avec son compagnon, le compositeur et arrangeur Jean-Jacques Nyssen, avec qui elle partageait vie et musique depuis vingt-cinq ans.

Si cet évènement a été le moteur de l’écriture de ce nouvel album, rien à voir avec un faire-part de rupture au pathos emphatique. Tout au long des treize chansons qui parsèment le disque, on retrouve la patte d’auteure de Clarika, cet espiègle talent à ciseler mots et images, à jongler entre rire et émotion, à raconter la vie qui va avec ses ivresses et ses travers, ses étés et ses hivers. « Tous mes albums sont personnels» affirme Clarika.

« De quoi faire battre mon cœur », son septième opus, l’est sans doute un peu plus que les autres, mais surtout prétexte à renouveau : changement de ton, d’ambiances et d’équipe, pour prendre le pari de tout chambouler, abandonner le confort des habitudes, quitte à se mettre en danger. Pour la première fois, l’album a été concocté sous la houlette du réalisateur, arrangeur, compositeur et musicien Fred Pallem (Le Sacre du Tympan), avec la complicité de Raoul Tellier (La Maison Tellier), les deux principaux compositeurs. Au fil des plages, on croise aussi Mathieu Boogaerts, Skye, Claire Joseph, Alexis HK, Tony Melvil et même Jean-Jacques Nyssen, crédité de deux titres. Des chansons à la grave
légèreté (l’émouvante « Je ne te dirai pas », sans doute l’un des plus beaux textes de Clarika, « La vie sans toi», « Rien de nous », « Dire qu’à cette heure », en duo avec Alexis HK), traversées de souvenirs turbulents (« On a fait », « Le Choix ») et de métaphores éloquentes comme dans « La Cible», en duo avec Helmut Tellier, évocation sous chapiteau d’un amant maladroit lanceur de couteau, « L’Inaperçue», portrait d’une fille transparente, ou « Le Lutétia », inspirée de l’histoire vraie d’un couple âgé venu finir ses jours dans le palace parisien.

Dans les nouvelles chansons de Clarika, il y a des pluies de cordes venues de Budapest, des traversins de clavecins, des basses gainsbouriennes, des guitares tartares et des claviers vintage. Comme la BO d’un grand film moderne qui raconterait la vie et les amours qui passent. Avec des cœurs qui battent à l’unisson. Le sien et les nôtres.

clarika2015-100
clarika2015-514
clarika2015-8
clarika2015-130
clarika
clarika-citation
Frank-Loriou--Clarika
clarika2015-424

LAISSER UN MESSAGE A CLARIKA

90 + 4 =

Label :

AT(h)OME

olivier@label-athome.com ou promo@label-athome.com

+33 (0)1 57 42 18 90

Promotion :

Clarisse Fieurgant

clarisse@clarissefieurgant.com

+ 33 (0)6 33 30 88 29

Sorya Lum

sorya@clarissefieurgant.com

+ 33 (0)6 81 25 33 16

Tour :

Far Prod

production@far-prod.com

+ 33 (0)1 42 85 39 33

Management :

Laure Michelon

laure.c2route@gmail.com

LA PRESSE

La Nouvelle République – Triomphe pour Clarika

Article du 05/11/2016 Clarika, peu présente dans les médias, était en concert ce jeudi au Nouveau théâtre à l'invitation des 3T. La chanteuse a vite établi un contact direct avec la salle. Elle dégage une [...]

La Nouvelle République – Clarika va faire battre votre coeur

Article du 01/11/2016 On la présente volontiers comme le double féminin de Benjamin Biolay, la " petite-nièce " de Souchon ou encore l'admiratrice de Delpech avec qui elle a chanté en duo. L'espiègle Clarika sera en concert [...]

Ouest France – Clarika chante la rupture sans amertume

Article du 11/10/2016 Son septième album est celui d’un changement. Finie la vie à deux avec celui qui, depuis vingt-cinq ans, la partageait. Elle sera salle Paul-Fort jeudi 13 octobre. Rupture amoureuse " Je ne [...]

ParisNormandie.fr – Clarika ouvre son cœur brisé

Article du 08/10/2016 Concert. La chanteuse française se produit, samedi prochain à l’espace culturel de la Pointe de Caux, à Gonfreville-l’Orcher. L’artiste discrète y défendra son 7e album, plus mélancolique que les précédents, face à [...]

Tous les articles